Le Coca-cola®, favorable ou défavorable à la digestion?

28 février 2010

Introduction

   La première recette du Coca-cola®, appelée "French Wine Coca", fut inventée par le pharmacien John Styth Pemberton, en 1885. A cette époque, le Coca-cola® était alors une boisson alcoolisée, préconisée comme remède contre les problèmes gastriques (notamment les maux d'estomac et la diarrhée). Il était principalement composé de feuilles de coca, une plante médicinale d'Amérique du Sud connue pour ses vertus digestives, et de l'extrait de noix de kola, aux qualités stimulantes et antidépressives.

    Le comptable de la pharmacie eut l'idée de l'appeler "Coca-cola®". Avec John Styth Pemberton, ils décidèrent de le vendre dans une « soda-fountain », c'est à dire une buvette. Un jour, par inadvertance, un serveur dilua le sirop avec de l'eau gazeuse. Les clients adorèrent!

    Le Coca-cola® ,le vrai, est né.

    Même si à son origine cette boisson était un remède pour certains maux gastrique, on entend maintenant dire, qu'à consomation abusive, son ingestion peut être maligne pour notre santé. On peut ainsi se demander si le Coca-cola® est favorable ou défavorable à la digestion? Pour cela nous étudierons tout d'abord ses effets sur le mécanisme de la digestion, puis nous les observerons sur l'appareil digestif.

Posté par tpe-coca-cola à 14:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


I - Effets du Coca-cola sur la digestion


La digestion est un mécanisme transformant les aliments en nutriments.




   Expérience 1:


      * Objectif : Observer les effets du Coca-cola
® sur la digestion de certains aliments.

    * Protocole expérimental :

     - Verser dans chaque tube à essai respectivement:- eau+pepsine

                                                                           - Coca-cola®+pepsine

                                                                           - eau

                                                                           - Coca-cola®

     - Insérer dans chaque tube à essai 4 morceaux identiques de viande.

     - Laisser reposer plusieurs jours dans une couveuse à température corporelle, puis faire des tests pour étudier le contenu de chaque tube.

montage_tube___essaies



1er test :

Test du biuret :

       * Objectif : Voir si les différents tubes contiennent encore des protéines.

      * Protocole expérimentale :

- Mélanger chaque tube à essai

- Prélever un même volume de solution dans chaque tube à essai

- Verser une quantité égale de soude (Na++ HO-) et de sulfate de cuivre (Cu2++ SO42-) dans chaque prélevement

- Observer (couleur+intensité de la couleur)


    * Observations :

         Le tube d'eau + pepsine + viande est rouge. Le tube coca-cola® + pepsine + viande est entre le noir et le violet. Le tube eau + viande est bleu. Le tube coca-cola® + viande est entre le marron et le mauve.

test_biuret

                                                            

      * Conclusion :

Les tubes contenant du coca-cola® + pepsine + viande et celui contenant du coca-cola® + viande sont ceux qui ont le moins de liaisons peptidiques donc ce sont eux qui dissolvent le mieux la viande, et digèrent le mieux les protéines.

Donc le coca-cola® facilite et accélère la digestion des protéines.

2ème test :

Test du pH :

      * Objectif : Tenter de savoir si la pepsine agit sur l'acidité.      

     * Protocole expérimental : 

- Découper une bandelette de papier pH

- Prélever, grâce à une pipette, un peu de solution dont on veut mesurer l'acidité

- Verser une goutte de la solution sur le papier pH

    * Observation :

          La solution de coca-cola® ayant un pH de 3 est plus acide que la solution de coca-cola mélangée à de la pepsine ayant un pH de 5.

     

pH

* Conclusion :

La pepsine agit sur l'acidité du coca-cola® en la diminuant.


3ème test :

Test à la liqueur de Fehling :

     * Objectif : Tenter de savoir si la pepsine agit sur la teneur en saccharose.                           

     * Protocole expérimental :

- Prendre deux tubes à essais.

- Verser dans chacun d'entre eux 10 gouttes de la solution A de la liqueur de Fehling et 10 gouttes de la solution B de la liqueur de Fehling.                                                                   

- Verser dans un des tubes une quantité de la solution de coca-cola® ( ayant manéré avec la viande).

- Verser dans l'autre tube une même quantité de la solution de coca-cola® +pepsine (ayant macéré avec la viande).

- Faire chauffer chaque tube à l'aide d'un bain marie.

      * Observation :

          Le tube avec la solution de coca-cola® a une coloration orange foncée.  Le tube contenant la solution de coca-cola® +pepsine a une coloration orange plus claire.

    

test_liqueur_de_fehling_tube___essaie

* Conclusion :

Le tube avec la solution de coca-colaÒ contient plus de saccharose que le tube avec la solution de coca-cola® +pepsine.

Donc la pepsine diminue la teneur en saccharose du coca-cola®.


Expérience 2 :

      * Objectif : Savoir si le coca-cola® aide à digérer certains aliments à savoir les protéines, les glucides et les lipides.

      * Protocole expérimental : on dispose de 30 grammes de beurre, de 30 grammes de viande (steak haché), et de 30 grammes de pain, afin que les enzymes salivaires agissent sur les aliments, il faut les mâcher.

- Marie rejette les aliments mâchés dans 3 bechers distincts

- Remplir les béchers jusqu'a 250mL avec du coca-cola® 

- Mettre les 3 béchers à température ambiante pendant une semaine

- Observer en milieu de semaine l'apparence et le contenu des béchers                         

becher_crach__dedans



1er test : 

Test de Biuret :

     * Objectif : Savoir si le coca-cola ® aide à la digestion des protéines.

      * Protocole expérimentale : déjà vu auparavant.

     * Observation :

          La solution de coca-cola® +viande au contact de la soude (Na++ HO-) et du sulfat de cuivre (Cu2++SO42-) est, aprés agitation, devenue marron, or une solution contenant des liaisons peptidiques est violette.

   

test_du_biuret_sur_becher

  * Conclusion :

Le coca-cola® facilite la digestion des protéines.



2éme test :   

Test à la teinture d'iode :

     * Objectif : Savoir si le coca-cola® aide à la digestion de l'amidon.

      * Protocole expérimental :

- Déposer de la solution coca-cola®+pain dans un verre de montre.

-Y mettre une ou deux gouttes de teinture d'iode.

      * Observation :

          La tâche noircie, il reste donc de l'amidon. Mais le pain est décomposé. Pour savoir si une partie de l'amidon a bien été digérée, il faudrait faire le test à la liqueur de Fehling. Cependant le coca-cola® contenant lui aussi du sucre on ne pourrait pas distinguer le saccharose issu de la digestion de l'amidon de celui déjà présent dans le coca-cola®.

Photo_092

     * Conclusion :

Selon l'aspect du pain on peut supposer qu'une partie de l'amidon a été digérée sans pouvoir l'affirmer.


3éme test:

* Objectif : Savoir si le coca-colaÒ agit sur la digestion des lipides.

     * Protocole expérimental :

          N'ayant pas trouvé de protocole nous permettant de savoir si il reste des lipides ou non dans le bécher, nous supposons par l'aspect intact du beurre que le coca-colaÒ n'agit pas sur la digestion des lipides.

Photo_093

  * Conclusion :

Le coca-cola® ne semble pas agir sur la digestion des lipides.

Posté par tpe-coca-cola à 13:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

II Effets du Coca-cola sur l'appariel digestif


L'appareil digestif est un ensemble d'organes assurant la digestion des aliments.



  Expérience 1 (1ere tentative) :

      * Objectif : Savoir si le coca-cola® dégrade l'appareil digestif.

     * Protocole expérimental :

                  - Chercher, à partir d'abbas de volaille,deux estomacs.                                              

                  - Les vider de tous reste alimentaire.

                  - Mettre dans un des estomacs: du coca-cola® et dans l'autre: de l'eau.

                  - Ligaturer les deux extrémités des estomacs.

                  - Les mettre dans une couveuse à température corporelle.

                  - Laisser reposer et observer au bout d'une semaine.

      * Observation : Cette expérience a malheureusement echoué car le fait de les avoir laisser dans une couveuse à température corporelle les a fait pourrir trés rapidement.

    


Expérience 2 (2ème tentative) :

     * Objectif : Savoir si le coca-cola® dégrade l'appareil digestif.

      * Protocole expérimental : 

                 - Prendre 2 estomacs de volailles.

                 - Les ouvrir, en mettre un à macérer dans du coca-cola® et l'autre à macérer dans de l'eau.

                 - Laisser 2 jours dans un frigidaire à environ 6°C et observer.

    * Observation : L'estomac avec le coca-cola® décolore (blanchit) alors que l'autre non.


avant_coca       apr__s_coca_d__caper

                                                             avant                                       après

* Conclusion :

Le coca-cola ® attaque l'appareil digestif.

Posté par tpe-coca-cola à 13:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Conclusion

    Toutes les expériences que nous avons réalisé durant ces travaux personels encadrés nous ont amené à retenir plusieurs points:

    Tout d'abord, nous avons observé que le rôle de l'enzyme pepsine était primordial dans notre estomac. En effet, elle permet de réguler l'acidité ainsi que la teneur en saccharose, par exemple, des aliments présents dans notre estomac; permettant ainsi la protection de la paroi de l'estomac.

    D'autre part, ingéré en faible quantité, le Coca-Cola® va faciliter la digestion de certains aliments, permettant ainsi un meilleur transit. Ainsi, nous pouvons conclure que le Coca-Cola® consommé en faible quantité n'est pas néfaste pour la digestion, et est bénin pour l'appareil digestif.

    En revanche à trop grosse consommation le Coca-Cola® peut produire des effets indésirables. Effectivement, le Coca-ColaÒ ingéré en trop grande quantité empêche la pepsine d'agir correctement, et de réguler son acidité ainsi que sa teneur en saccharose. Une consommation excessive de Coca-Cola® peut donc facilement abîmer la paroi de l'appareil digestif, et entraîner des problèmes gastriques, telle une diarrhée passagère.

    Donc OUI le Coca-Cola® est favorable à la digestion et bénin pour l'appareil digestif si il est consommé modérément.

    Mais NON, le Coca-Cola n'est ni favorable à la digestion, ni à l'appareil digestif si il est consommé abusivement.

Posté par tpe-coca-cola à 13:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Lexique

Pepsine : La pepsine est une enzyme digestive qui est libérée dans l'estomac lors de l'ingestion d'aliments. Elle sert à détériorer les protéines contenues dans les aliments consommés.

Nutriment : Molécule d'origine alimentaire pouvant être absorbée dans l'organisme, comme le glucose ou les vitamines. Les nutriments sont normalement les produits de la digestion des aliments.

Saccharose : C'est un sucre courant composé de glucose et de fructose. Il constitue le sucre alimentaire (exemple: sucre de canne, de betterave)

Lipide : Les lipides sont l'ensemble des corps gras, c'est-à-dire acide gras, ou dérivé d'un acide gras.

Glucide : molécule plus ou moins longues (sucres simples, ou sucres complexes) composée d'hydrogène, de carbone et d'oxygène. Le mot « glucide » regroupe toute la famille des sucres.

Protéine : les protéines sont de grandes molécules composées d'acides aminés. Elles servent à la construction et au renouvellement de toutes les cellules de notre corps.

Amidon : l'amidon est une substance constituée de l'enchaînement d'un grand nombre de molécules de glucose.

Posté par tpe-coca-cola à 13:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]